L'actu vue par gilles Lainez

Un diagnostic bien posé permet d'AgirLà où ce sera le plus efficace !

« Rien n’est permanent, sauf le changement ». (Héraclite)

Pour être un de ces pionniers qui ont permis le développement de Business Network International (BNI) en France, il est aussi un temps où il faut savoir préparer sa succession.

Après avoir créé le premier Groupe BNI de la région lyonnaise en avril 2010 (et je crois bien le premier du quart Sud-Est de la France), puis d’autres sur le secteur, j’ai implanté BNI sur l’Ain dès 2012 et l’Ardèche à partir de 2014 pour enfin reprendre le département de la Drôme en 2019.

Au cours de ces années, j’ai aussi été le premier à obtenir un « hall of fame » (Groupe qui arrive à 40 Membres 30 jours après son lancement) avec BNI Business en Bresse lancé le 4 octobre 2013 et le premier à recevoir, lors de la Convention de juin 2015, le prix des Indicateurs De Performances pour la région Ain – Ardèche avec la note de 100 points.

Fin octobre et après dix ans, j’ai pu transmettre ma franchise de l’Ain à Damien Berthier, mon « successeur désigné », membre de l’équipe des Directeurs et Directrices Consultant(e)s qui m’accompagnent depuis plusieurs années. Une passation qui tombe sous le sens, tant ses qualités sont en phase avec la continuité et la dynamique du secteur.

La retraite, ce n’est pas pour tout de suite, et je suis toujours en charge du développement de BNI sur l’Ardèche et de la Drôme et je souhaite maintenant porter toute mon attention à trouver mon successeur sur ce territoire.

Lors de l’un de mes précédents articles, je parlais de Mentorat.

« Le mentorat est une relation de confiance et de respect réciproque. C’est une relation d’égal à égal, l’inverse d’une relation de pouvoir. Pas de hiérarchie. Les notions de sagesse, d’investissement partagé de part et d’autre permettent la création d’une relation forte. »

C’est ainsi que depuis le début de ma collaboration avec BNI, je conçois les relations fortes qui se sont construites, qui se construisent aujourd’hui et se construiront demain, notamment avec mes Directeurs et Directrices Consultant(e)s. Le mentorat est aussi l’une des clé de la bienveillance au sein des groupes BNI tout en construisant du « Happy Business » car comme le disait Francis Blanche « Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement ».

Dans ce blog j’y raconte « ma vie, mon œuvre » et une transmission, c’est un lâcher-prise, un nouveau départ et je suis tout à fait conscient que, comme Oscar Wilde l’a écrit : « Tout ce qu’on peut faire d’un bon conseil, c’est de le transmettre. A celui qui le reçoit, il ne sert à rien ».

Il faut paraît-il que le fils tue le père, alors que cela soit ainsi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :