L'actu vue par gilles Lainez

Un diagnostic bien posé permet d'AgirLà où ce sera le plus efficace !

Septième mois des calendriers grégorien et julien. Son étymologie vient de Jules César qui est né le 13 du mois « quintilis » appelé plus tard  « julius » en son honneur… Bien qu’à un jour près cela aurait pu coïncider avec notre 14 juillet national, il n’en est rien, mais l’idée, je vous l’accorde est séduisante…

Parce que les mois se suivent et ne se ressemblent pas, le mois de juillet a la particularité d’être à la fois un mois où la France est encore majoritairement au travail et  à la fête… Très « français » dans les faits ! Nos amis américains, dont nous partageons les mêmes couleurs, ont leur jour de fête le 4, nous le 14, avec un de La Fayette en trait d’union tricolore. Un défilé aérien, terrestre, une mise à l’honneur à l’Elysée de 126 entreprises « made in France », le concert en mondiovision aux Invalides, des feux d’artifices, ces jours ci, une Marseillaise polynésienne…. Une tradition française qui a toujours existé depuis 1789 ?

Dans les faits, c’est la fête de la Fédération, (14 juillet 1790) qui est officiellement commémoré depuis 1880. (https://www.gouvernement.fr/le-14-juillet-jour-de-fete-nationale-depuis-1880) Donc le tout premier 14 juillet comme fête nationale a commencé le 14 juillet 1880 soit près de 100 ans après la Fin de la Révolution française. Les 14 juillet emblématiques ? 1890 ; le centenaire de la Fédération, 1919 ; le défilé des survivants de la Grande Guerre, 1945 ;  la Libération, 1989 ; le Bicentenaire de la Révolution Française avec sa commémoration universelle. On imagine que chacun avait ses accents et les reflets de son époque en passant par les hussards dits noirs de la République fer de lance de l’organisation nationale du 14 juillet avec la mise à l’honneur des réussites de l’école de la République, à l’heure de la IIIème, avec sur leurs frontons le drapeau tricolore aux poilus revenus de l’Enfer en cohorte des survivants le 14 juillet 1919 sur les Champs-Élysées. Au défilé du 14 juillet 2007 des 27 pays membres de l’Union Européenne, des nations hier déchirées en guerres fratricides.

Dans un autre registre, et toujours au mois de juillet, à l’heure de « France Relance » les français ont pu découvrir pendant deux jours des entreprises mises à l’honneur à l’Elysée, dont « ce lieu connaît un éternel printemps et possède son propre soleil et ses propres étoiles » Virgile (chant VI, Enéide). Souhaitons à tous ces entrepreneurs que leur dynamique productive à la française s’en trouve renforcée ! Et d’ailleurs, si j’en parle c’est que parmi ces 126 entreprises, il y avait des belles représentations des trois départements de l’Ain, de l’Ardèche et de la Drôme :

Deux entreprises ardéchoises,

Bravo à ces entreprises pour leur travail et la qualité de leurs produits ! Au BNI, nous soutenons les entreprises, toutes les entreprise et nous espérons à tous ceux qui traversent cette période de hauts défis de révéler leur potentiel et de gagner la part qu’elles méritent sur les marchés.

Pour finir ce mois de juillet, à l’heure de l’importance de la place des mots dans la conscience et inconscience collective, un écrivain, résistant, Romain Gary écrivait : « Le patriotisme, c’est l’amour des siens, la nationalisme, c’est la haine des autres ». A vous retrouver au mois d’août… D’ici là, passez un bel été !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :