L'actu vue par gilles Lainez

Un diagnostic bien posé permet d'AgirLà où ce sera le plus efficace !

Le mois de juin et son solstice d’été voient les jours les plus longs. L’énergie est montante. Sur les Starting-blocks depuis tant de jours, vous allez être sprinteur ou marathonien de la carte de visite ? La question est loin d’être anodine. Vous savez déjà, qu’il faut préparer septembre et c’est cet été que cela va se passer !  

Alors, un été en trois actes.

Acte 1 : je mise sur la quantité 

La course non pas à l’échalotte mais à celle des cartes de visite

« Au commencement était l’action » (Goethe)

Au quatorze juillet, un peu comme des lycéens qui finissent leur cycle et découvrent leurs premières heures de liberté, euphoriques. Déjà les rencontres réseaux se multiplient. Quid de la distribution des cartes de visite. Les rotatives vont chauffer, c’est que la distribution peut aller très vite lors de rencontres networking. Mais soyons lucides, cette période sera celle de l’abondance de contacts ! MAIS… ces contacts pris sont-ils pertinents pour  le développement de mes affaires ? 

Acte 2 : le temps de la qualité,

Le temps de la qualité plutôt que de la quantité

« La vie est une succession de paragraphes qui finissent tous par un point d’interrogation. » (Samuel Becket)

A chaque contact, c’est le questionnement du « pourquoi ». On profite des beaux jours pour approfondir certaines relations déjà existantes et de meilleures qualités pour mon entreprise. C’est le temps idéal, au sens propre comme au sens figuré de faire des rendez-vous en « tête-à-têtes ». La qualité qui se manifeste par des échanges plus longs, en terrasse, soirée ou déjeuner… Les cartes de visite sont moins utilisées, forcément. L’efficience rime avec confiance et ainsi préparer de manière réfléchie une rentrée qui donnera du sens au développement de mes affaires. Mais cela va-t-il suffire ?

Acte 3 : et si la qualité passait aussi par la quantité ?

Le temps de la mise en forme et d’un cadre

« Pour qu’il y ait un bouche-à-oreille positif, il faut des bouches avant des oreilles ! » (Artus de Penguern)

Ne peut-on allier la quantité de l’action à la qualité des contacts ? Le temps de choisir un réseau qui me permettrait tout cela existe-t-il ? Car des soirées business d’échanges de cartes de visite, non merci ! Ce n’est pas « à la recherche du temps perdu », mais la recherche d’un réseau de qualité sans se disperser. Un réseau qui me permette de trouver des contacts qualifiés de manière récurrente. Il en existe un, il est mondial et connaît une croissance continue de ses membres depuis maintenant 37 ans, c’est BNI. Sa mission ? Aider les entrepreneurs et professions libérales à développer leurs ventes grâce à une approche structurée, positive et incitative du marketing de recommandation. Sa philosophie ? « Qui donne reçoit ! » Une approche alliant qualité, action, recommandation !

Avec plus de 260 000 Membres dans le monde, peut-être pouvez-vous trouver un Groupe sur votre prochain lieu de villégiature, pour peu que vous passiez des vacances « à l’étranger ».

Comme le dit un certain Gerschwin « l’été arrive, et la vie devient facile » !

Gilles Lainez

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :